Quelle retraite pour un auto-entrepreneur ?

Tout comme les salariés, les autoentrepreneurs ont également besoin d’avoir une retraite pour prévenir les grands âges. D’ailleurs, il existe bel et bien une retraite spécifique conçue pour ce statut. En ce qui concerne le montant de la somme reçue après un certain âge, il dépend généralement du montant de la cotisation sociale que l’autoentrepreneur verse annuellement ou mensuellement. Il varie également suivant votre chiffre d’affaires et la nature de votre activité.

Quel est l’organisme qui s’occupe de ce genre de retraite ?

Depuis le début de l’année 2020, la sécurité sociale des indépendants, notamment le SSI, anciennement connue sous RSI prend en charge le versement de retraite des autoentrepreneurs. Pour ce qui est des micro-entrepreneurs artisans, les professionnels, ainsi que les commerçants, l’assurance retraite du régime général de la sécurité sociale s’occupe de la gestion financière de la cotisation. Le prélèvement des cotisations est pour sa part effectué par l’URSSAF ou Union de Recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales. Étant donné que les droits des assurés ne sont pas modifiés, les autoentrepreneurs n’ont pas besoin d’entreprendre des démarches fastidieuses pour espérer toucher une certaine somme d’argent à un certain âge. Après tout, toutes les formalités liées à la retraite d’auto-entrepreneur se font de manière automatique.

À quel âge l’autoentrepreneur peut-il toucher à sa retraite ?

Pour un autoentrepreneur, l’âge minimum pour prendre la retraite est de 62 ans. Pour information, cette condition est également valable pour les salariés. Une fois cet âge atteint, l’entrepreneur peut justifier le nombre suffisant de trimestres validés, généralement entre 166 à 172 selon l’année de naissance. En atteignant le plafond des trimestres validés, il peut par la suite toucher une pension complète, autrement dit la retraite à temps plein. Cela dit, en tant qu’autoentrepreneur, il vous est conseillé de souscrire immédiatement à la retraite d’auto-entrepreneur dès que vous lancez votre propre activité. Vous optimisez ainsi la somme reçue le moment venu.

Comment connaître la validation des trimestres de la retraite d’auto-entrepreneur ?

Puisque le calcul de la retraite d’un entrepreneur se fait à partir des trimestres validés, il importe de comprendre d’abord le fonctionnement de cette validation. À ce propos, vous pouvez valider des trimestres supplémentaires si vous cumulez votre activité d’autoentrepreneur. Toutefois, cela doit être dans la limite de 4 trimestres par an au total. En ce qui concerne les règles de validation, elles dépendent en général de votre statut, c’est-à-dire si vous êtes seulement un entrepreneur ou si vous êtes à la fois autoentrepreneur et salarié.

Comment obtenir un prêt bancaire pour financer sa création d’entreprise ?
Entrepreneur : quels documents prévisionnels établir ?